J'avais mis à l'honneur, ici, il y a quelque temps, ces artisans maîtres tailleurs maliens qui m'avaient subjuguée par la délicatesse et la finesse de leurs ouvrages... aujourd'hui, je vous propose de découvrir les artisans teinturiers du bogolan.

Inspirée d'une récente page de Patricia, voici la mienne :

08___Mali___Bogolan


Le bogolan est une technique de teinture traditionnelle issue des peuples du groupe Mandé vivant principalement au Mali.
Le mot "bogolan" signifie littéralement en bambara : "le résultat que donne l'argile sur le tissu".
La technique consiste à appliquer des teintures exclusivement végétales préparées à base d'infusion d'écorce, de plantes, de racines et de terre argileuse sur des bandes d'étoffe tissées à la main et cousues entre elles.
Traditionnellement réalisé par les femmes, chaque motif, réalisé à main levée,  revêt une symbolique particulière attachée à l'histoire du groupe ou à la vie du village.

Si, à l'origine, le bogolan n'était porté que par les populations rurales et dans des situations particulières liées, le plus souvent, à la perte de sang (chasse,circoncision, accouchement...) il a acquis, par le biais du styliste Chris Seydou, une notoriété internationale.
Utilisé aujourd'hui tant en haute couture qu'en décoration d'intérieur, sa renommée lui a malheureusement également fait perdre de son authenticité : l'impression s'est parfois industrialisée, les thèmes traditionnels, auxquels on a préféré des motifs purement graphiques, ont été le plus souvent oubliés.

Depuis une trentaine d'année, le bogolan est cependant également devenu une technique noble d'expression artistique au travers les oeuvres de quelques artistes peintres maliens soucieux de revaloriser le patrimoine de leur pays tout en en perpétuant la tradition.

Bonne journée !